Je fabrique un composteur

Composteur
Le potager se prépare et je fabrique un grand composteur double hyper solide pour environ 100€ !

Sommaire

Avec l’arrivée du printemps, et le démarrage du potager, je me suis dit qu’il me faudrait un nouveau composteur.
Mon ancien composteur n’a qu’un seul bac et je n’ai pas de place pour stocker le composte que je produit. Je décide donc d’en faire un nouveau, plus beau et plus grand, avec 2 compartiments, un pour le compostage et un pour la maturation du composte !

La vidéo

Si vous voulez voir comment je l’ai fabriqué, je vous montre toutes les étapes dans la vidéo ci-dessous.

Ou placer son composteur ?

Installez de préférence votre composteur dans un endroit ensoleillé et facile d’accès, pas trop loin de la maison. Je vous déconseille de le coller a votre maison car suivant ce que vous mettez dedans, il risque d’attirer les rongeurs.

Comment faire un bon compost ?

Pour un bon compost il faut mettre environ 40% de déchets verts et 60% de déchets bruns. Vous pouvez donc y mettre vos épluchures de fruits et légumes, des feuilles, de l’herbe, des petites branches, de l’écorce, des copeaux et même un peu de carton et des coquilles d’œufs en petits morceaux.
Si vous ne mettez que des déchets verts, votre compost risque d’être trop humide.

Evitez les restes de type viande ou poisson si vous ne voulez pas vous retrouver avec des rongeurs.

Pour un bon compost, l’idéal est d’ajouter des déchets bruns a chaque apport en déchets vert. Pour ça vous pouvez constituer un petit stock de feuilles mortes et de branchages que vous gardez près du composteur.

Pensez a mélanger votre composteur régulièrement afin de le faire respirer. Une fois par semaine c’est bien.

Evitez que votre compost soit trop sec ou trop humide.
L’été quand il fait très chaud et si vous voyez que c’est très sec, mouillez le un petit peu avec de l’eau de pluie. A l’inverse, s’il pleut beaucoup par chez vous, préférez un couvercle plein pour éviter de le noyer.

Récupérez votre compost au printemps ou a l’automne pour fertiliser votre potager.

Choix des matériaux

Le prix a beaucoup joué sur le choix des planches utilisées, je n’ai pas trouvé de bois type châtaigner, robinier ou chêne à des prix corrects.
J’ai donc acheté des lames de terrasse en sapin traité classe 4 (Certifié CTB B+). Ce n’est pas aussi beau mais ça devrait bien résister dans le temps et c’est assorti au reste de mon jardin (portillon, brise vue). J’aurai aussi pu le faire en palettes mais je n’aime pas le style.

Pour les poteaux, j’ai pris des lambourdes en sapin traité classe 4 (Certifié CTB B+) aussi, ils sont rectangulaires car il n’y avais plus que ça en stock au moment de mon achat.

Pour ceux qui se posent des questions sur le choix du bois traité, oui ce n’est pas l’idéal, mais les traitements actuels sont quand même beaucoup moins nocifs qu’a l’époque grâce aux nouvelles lois (2004) et le principal rejet que peut causer le traitement c’est le cuivre, mais les quantités sont tout de même raisonnables. Un traitement a la bouillie bordelaise donnera le même effet, si ce n’est pas pire.

Si vous décidez de le faire en palette, renseignez vous sur le traitement qui a été appliqué dessus et utilisez uniquement des palettes avec un traitement haute température (HT).

Evidement si vous faites un potager bio, je vous conseille de partir plutôt sur un composteur en bois non traité sur lequel vous pouvez appliquer de l’huile de lin par exemple pour le protéger.

Si vous utilisez du bois non traité il faudra protéger la partie des poteaux qui est en contact avec la terre avec un produit spécial.

Pour la visserie, même chose, les vis inox étant chères (ça reste qu’un composteur ^^) , j’ai pris des vis pour terrasse, elles sont traitées anti-rouille donc ça devrait tenir quelques années et en grosse boite, ça ne coute pas très cher.

Pour les charnières, c’est de la récupération, elle ne sont pas spécialement prévues pour être utilisées dehors donc je les changerai pas la suite si elles rouillent. (2 ans après elles sont toujours en état !)

Les dimensions

Le composteur fait environ 2x 1000L (2,3m3), il fait 2m40 de large par 1m de profondeur et 95cm de haut.
Les poteaux font 1m20 (95cm hors sol et 25cm dans le sol).

Evidement libre à vous d’ajuster les dimensions suivant la taille de votre jardin.
2x 500L est en général suffisant pour un jardin de 500m².

Le prix

L’ensemble des matériaux m’a couté un peu plus d’une centaine d’euros, ça reste très raisonnable pour un composteur double !

Attention les prix ont beaucoup augmenté depuis la réalisation de ce composteur et d’autres bois sont peut-être plus intéressants !

Les photos

Conclusion

Un projet pas compliqué a réaliser, mais qui m’a pris un peu de temps, a cause d’une rupture de stock en lames de terrasse chez mon fournisseur (merci le covid) et aussi parce que la météo était un peu capricieuse. Mais si vous êtes bricoleur, qu’il fait beau et que vous avez tout le matériel, ça peut être réalisé en 2 jours sans problème ! L’ouverture des couvercles en 2 parties est très pratique mais je pense rajouter des poignées par la suite.

Matériel et matériaux utilisés

Cette section contient des liens affiliés.
C’est totalement gratuit pour vous et ça permet de faire vivre le site lorsque vous réalisez un achat en passant par eux.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Continuer l'exploration